Retour à la simplicité

Vous êtes-vous déjà retrouvé(e) devant un rayon de yoghurts au supermarché, sans pouvoir choisir? Light, bio, fruits, vitamines… des centaines de références vous tendent les bras.
Et l’on repart déconfit et sans aucun yoghurt. Cela ne vous rappelle rien?
Vous n’avez pas l’impression que la vie, parfois, ressemble à ces rayons de produits laitiers, aux choix infinis, et que l’on repart bredouille ?

“Dans un monde de matérialisme rampant, beaucoup de gens apprennent apparemment qui ils sont en choisissant ce dont ils ne pourraient se passer.”

 

Le tri est à la mode: faire du vide, se refocaliser sur ce qui est vraiment important pour soi, trier, ranger, jeter… pour pouvoir mieux remplir, avec des choses plus incarnées, qui ont une âme. Plutôt que d’avoir 10 tasses Ikea lisses à 2€ pièce faites en Chine, pourquoi ne pas prendre un cours de céramique, et n’en avoir que deux, bosselées et peintes maladroitement, mais qui aient un sens pour vous?

Personnellement, j’ai une âme de collectionneuse, mais je me force régulièrement à trier, dire non, et fermer la porte aux choses ou aux personnes qui m’alourdissent, ne me font pas avancer…
Quand je suis partie vivre plus de 5 ans à Dubai, je me suis délestée de tout. On croit s’attacher aux choses, mais c’est ellles qui nous attachent. Nous sommes tellement plus que ces biens matériels, qui nous polluent, nous enracinent et nous alourdissent. Partir fut libérateur, et tout donner à ma soeur qui s’installait en ménage me donnait l’impression d’avoir fait une bonne action. Je retrouvais ma légèreté !

J’ai trouvé cet excellent article dans le NY TIMES par David Brooks, que je vous partage ici.

Du site peterlovesjane.com

Du site peterlovesjane.com

Voici comment il conclue:
“People who do that may instinctively be seeking higher forms of pruning: being impeccable with your words, parsimonious but strong with your commitments, disciplined about your time, selective about your friendships, moving generally from fragmentation toward unity of purpose. There’s an enviable emotional tranquillity at the end of that road.”

Pour aller plus loin: Marie Kondo, La Magie du Rangement, la Méthode Kon Marie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *






Comment *